top of page

Une solution simple pour éviter les taches brunes sur les feuilles de ses plantes

De nombreuses raisons expliquent l’apparition de taches brunes sur les feuilles de sa plante. En règle générale, il s’agit d’un problème d’arrosage. En effet, ces taches peuvent être le résultat d’un manque ou d’un excès d’eau. Dans les deux cas, les feuilles deviennent flétries et la plante grandit plus lentement. S’il n’est pas réglé rapidement, le problème peut s’accompagner du jaunissement et de la chute des feuilles. De plus, un stress hydrique peut rendre la plante plus vulnérable aux maladies et aux insectes : un excès peut attirer les sciarides (de petites mouches attirées par l’humidité) ou permettre la croissance de moisissures et d’algues. Un mauvais arrosage peut même causer le pourrissement des racines et la mort de la plante!


Ainsi, il est important d’arroser sa plante avec une quantité adéquate d’eau qui varie selon plusieurs paramètres. Parmi ceux-ci, on retrouve :

  • La plante : son espèce et sa grosseur

  • Le pot : sa grosseur et son matériau

  • L’environnement : la température et l’humidité

  • La luminosité : la proximité de la plante à la fenêtre et la longueur des journées


Chacun de ces détails est important afin d’établir un calendrier d’arrosage. Ainsi, un papyrus doit être plus arrosé qu’un aloès ; une plante dans un pot de plastique demande des arrosages moins réguliers que la même plante dans un pot de terre cuite. Il faut aussi réduire les arrosages en hiver, car la plante entre en période de dormance alors que la durée du jour raccourcit.


Si vous suspectez un arrosage inadéquat, voici quelques trucs pour régler le problème.


Quoi faire en cas de manque d’eau?

Si le terreau est très sec, vous devez arroser abondamment afin de donner à la plante l’eau nécessaire à sa croissance. Le manque d’eau peut avoir entrainé l’imperméabilité du terreau : l’eau passe au travers du pot et coule directement par les trous de drainage. Il devient alors nécessaire de donner un petit « bain » à la plante en plaçant son pot dans un récipient rempli d’eau. Le terreau s’humidifiera par capillarité ; vous pouvez alors retirer le pot du récipient et arrosez, par la suite, plus souvent la plante.


Quoi faire en cas d’excès d’eau?

Si le terreau est trop humide, retirez la soucoupe et laissez le surplus d’eau s’évacuer du pot. Vous pouvez placer le pot sur des feuilles de papier journal qui absorberont une partie de l’excès d’humidité. Vous devez, par la suite, inspecter les racines afin de vous assurer qu’aucune soit pourrie et, évidemment, espacer les arrosages. Enfin, vérifiez aussi que votre pot possède des trous de drainage en cas d’arrosages trop généreux.


Comment s’assurer d’offrir la quantité idéale d’eau à ses plantes?


  1. Il existe des applications permettant de faire le suivi des arrosages. Il suffit d’y entrer différents détails pour chacune de vos plantes et elle vous enverra des notifications pour vous rappeler quand arroser votre jardin (intérieur ou extérieur!)

  2. Un outil plus simple encore est la jarre d’irrigation en terre cuite. Aussi nommée oïa, elle permet aux racines des plantes de puiser dans la réserve la quantité exacte d’eau nécessaire à leur croissance grâce aux parois poreuses de la jarre et au principe de capillarité. Il suffit simplement de la remplir avant qu’elle ne soit complètement vide. L’irrigation des plantes devient on-ne-peut-plus simple. Finis les taches brunes sur les feuilles!




Comments


bottom of page