top of page

Petit guide pour arroser son jardin en été.


Vous ne serez pas étonné.es d’apprendre que l’été est synonyme d’arrosage au potager. Même si ce n‘est pas l’activité la plus passionnante, elle représente un des gestes les plus importants au jardin afin d’avoir des récoltes abondantes. Eh oui, sans eau, impossible de produire de délicieux légumes! On vous offre ici un petit guide afin d’arroser adéquatement votre petit coin vivrier pendant les journées les plus chaudes de l’année.


Chaque jardin est unique!

Plusieurs facteurs peuvent influencer les besoins en arrosage de votre parcelle. Évidemment, des températures élevées et une bonne exposition au soleil assécheront plus rapidement votre terreau. De forts vents vous forceront aussi à arroser plus souvent. Il est également important de connaître la texture de son sol : l’argile retient bien mieux l’eau que le sable. C’est en jardinant que vous découvrirez les spécificités de votre potager.


Arroser le matin.

Évitez d’arroser lorsque le soleil est à son zénith : vous économiserez ainsi de l’eau et du temps (puisque vous aurez à arroser moins souvent!) Au contraire, si vous arrosez le soir, l’humidité autour des racines peut entraîner le développement de maladies fongiques et attirer les limaces. Le meilleur moment de la journée pour arroser est donc assurément le matin.


Attention aux feuilles!

Tentez d’arroser au pied de vos légumes et d’éviter les feuilles afin de retarder l’arrivée de maladies fongiques. La famille des cucurbitacées – qui inclut les concombres, les courgettes, les courges et les melons – sont particulièrement sensibles à l’humidité : afin d’assurer une bonne circulation de l’air entre les plants, coupez les feuilles qui touchent le sol.


Arroser en profondeur

Il vaut mieux arroser profondément et plus rarement qu’en surface et à répétition. La première option permet le développement d’un système racinaire plus profond et plus résilient. Au contraire, la deuxième option entraîne un développement des racines à la surface. Faites preuve de patience : un jardin peut prendre plusieurs minutes à arroser adéquatement!


Et les potagers hors terre?

Puisque les profondeurs du sol sont à l’abri des chaleurs caniculaires et des rayons du soleil, les jardins en pots et en bacs sont beaucoup plus sensibles aux conditions météorologiques extrêmes et sèchent beaucoup plus rapidement. Même s’ils sont arrosés en profondeur, ils auront beaucoup d’une quantité beaucoup plus importante d’eau qu’un jardin en pleine terre. En période de canicule, il peut être nécessaire d’arroser tous les jours – voire plusieurs fois par jour.


Arroser en profondeur, oui, mais…

Saviez-vous qu’une terre trop sèche peut devenir hydrophobe. Pensez aux cactus dont la soucoupe se remplit aussitôt arrosés : l’eau s’écoule à travers le terreau sans être absorbée. Ainsi, même si vous décidez d’arroser abondamment une plante dont le terreau est extrêmement sec, vous risquez simplement de voir toute l’eau ruisseler. Il faut alors arroser en petite quantité à plusieurs reprises afin que donner un peu de temps à la terre pour se réhumidifier. Afin d’éviter que la situation n’arrive de nouveau, il suffit de rapprocher les arrosages. Il est aussi possible de mélanger au terreau un peu de compost qui possède la propriété de retenir l’humidité.


Les jarres d’irrigation, olla, au secours de votre jardin!

Les Oïa – ou jarres d’irrigation – permettent d’offrir aux plantes potagères une réserve d’eau souterraine. Les racines peuvent alors puiser l’exacte quantité d’eau nécessaire à leur croissance à travers la surface poreuse de la jarre. Le principe est simple : on les enterre, puis on les remplit!


Un arrosage inadéquat peut créer de nombreux problèmes au jardin. Il s’agit donc de la première étape pour avoir un potager en santé (et rempli de légumes!)





136 vues0 commentaire

Comentarios


bottom of page