• Sabrina Sahed

Tout savoir pour réussir à faire pousser ses semis à la maison

Mis à jour : mars 24

Le printemps arrive à grands pas ? Avec lui te vient sûrement l’envie de créer un potager et de manger tes propres légumes ! Au Québec, nos étés sont un peu courts. Donc si tu plantes tes graines de tomates au mois de mai par exemple, il sera trop tard pour les faire pousser de manière optimale. Voilà pourquoi faire pousser ses semis en intérieur est indispensable ! Penses-tu que c’est trop compliqué pour toi ? Tu te demandes par où commencer ? Pas de panique ! Nous te dévoilons tous les secrets pour faire pousser ses semis en intérieur et prendre soin de tes plantations.

Faire pousser ses semis intérieur

1 - Choisir des légumes faciles pour réussir ses semis


Ce ne sont pas toutes les plantes qui poussent facilement en semis. Il est donc important de bien choisir tes légumes et fleurs. Ainsi, tu mettras toutes les chances de ton côté pour réussir tes semis !


Voici les légumes les plus faciles pour commencer :

  • le chou

  • le concombre

  • la courgette

  • la tomate

  • le poivron

  • l’oignon

  • la laitue

Avec tout ça, tu auras de quoi te faire une belle salade ! En ajoutant quelques cuillères de Quinoa et du tofu, ce sera un plat parfait pour les soirées d’été caniculaires ! Mais ce n’est pas le sujet n’est-ce-pas ? Alors, revenons à nos oignons !


Si tu souhaites aussi faire pousser des fleurs, voici une petite liste de graines à planter facilement en semis :

  • le Cléome ou fleur araignée

  • le Cosmos (que l’on voit un peu partout dans la ville de Montréal)

  • l’Alysse et sa bonne odeur de miel

  • le Pourpier qui en plus est comestible

  • Le Coléus et ses belles feuilles rougeâtres

2- Maîtriser son calendrier pour savoir quand faire ses semis en intérieur


Tous les semis ne se font pas à la même période. En effet, il est préférable par exemple de planter les graines d’oignons au début du mois de mars et celles de la tomate au début du mois d’avril. Tu peux visiter le site d'Espace Pour La Vie pour consulter son calendrier des semis au Québec.


3 - Dompter la luminosité de sa maison pour bien réussir ses semis en intérieur


Bien entendu, la luminosité est toujours très importante quand il s’agit de faire pousser des légumes et des fleurs. La lumière du soleil étant la plus recommandée, tu peux néanmoins utiliser une lampe artificielle spéciale à mettre juste au-dessus de tes semis.


La première semaine, le temps que la graine germe, la lumière à peu d’importance. Mais dès que la tige commencera à pousser, il sera judicieux de mettre les semis proches de la fenêtre en plein soleil.


Comment faire pousser ses semis en intérieur

4 - Respecter les étapes suivantes pour savoir comment faire ses semis à la maison comme un·e pro


Étape 1 : trouer son contenant


Tu peux faire tes semis dans des boîtes d'œufs, dans des gobelets ou dans n’importe quel contenant en plastique. Ce qui est important, c’est de s’assurer que l’eau ne stagnera pas au fond. Pour cela tu dois faire des trous dans le fond du pot.


Étape 2 : bien aérer son terreau


Il existe des terreaux spéciaux pour les semis. Sinon un substrat universel fera l’affaire. Ce qui est important, c’est qu’il soit bien aéré. En effet, quand il s’agit des graines, l’air est autant essentiel que la terre et l’humidité.


Étape 3 : humidifier ses semis avec un pulvérisateur


Une fois les semances plantées, il faut les arroser. Mais attention ! En y mettant directement de l’eau, il est possible de noyer tes plantes ou de déplacer les graines. Le secret est d’utiliser un pulvérisateur pour être sûr d’humidifier la terre de façon optimale.


Au toucher, on peut vérifier chaque jour si la terre est toujours humide ou non, si elle est sèche alors tu peux remettre un petit coup de «pshit».


Petite astuce : Recouvre tes semis d’un papier journal ou d’un dôme en plastique durant les premiers jours, pour garder l’humidité.


Étape 4 : mettre ses semis dans un plus gros contenant


La plante commence-t-elle à pousser ? Si tu vois deux petites feuilles qui se touchent alors il est temps de mettre tes semis dans un plus grand pot. Pour cela, tu dois :

  • mettre du terreau dans le nouveau contenant

  • déposer la plante délicatement (les racines sont fragiles)

  • remettre un peu de terre sans trop tasser

  • pulvériser un peu d’eau pour humidifier.

Étape 5 : commencer à acclimater ses petites plantes à la température extérieures


Comme des bébés qui viennent de naître, les semis sont encore fragiles pour être exposés au soleil extérieur d’un seul coup. Il est donc bon d’y aller par étape pour savoir quand planter ses semis :

  • déposer ses semis à l’ombre en journée pendant 3 ou 4 jours

  • les mettre ensuite à la mi-ombre pendant quelques jours encore

  • enfin, les planter directement au soleil !


Olla ou Oïa dans des potager intérieur
Un arrosage parfait grâce aux Oïa

5 : Arroser ses légumes avec un Oïa pour une irrigation optimale


Maintenant que les plantes sont autonomes dans le jardin ou dans le bac, les deux choses indispensables pour une pousse parfaite sont le soleil et l’eau.

À noter que plus longtemps tes légumes seront au soleil, plus forts et plus gros ils deviendront.

Pour un arrosage idéal, nous te conseillons d’enterrer un ou plusieurs Oïa proches de tes plantes. Cette jarre en terre cuite permet une irrigation optimale. En effet, les racines viennent se coller à la paroi poreuse pour absorber l’eau dont elles ont besoin.


Grâce à tes Oïa, tu ne seras plus contraint d’arroser chaque soir (ou encore selon la température et le temps qu’il a fait dans la journée).


Les avantages d’un Oïa sont donc très nombreux :

  • il évite les mauvaises herbes

  • il évite les maladies

  • Il permet un arrosage selon le besoin de chaque plante

  • il permet d’économiser jusqu’à 70% d’eau

  • Il a besoin d’être rempli seulement tous les 3 à 7 jours (selon la taille de ton bac et ton Oïa).

Si tu veux en savoir plus, tu peux lire cet article pour tout connaître sur les Oïa. Si jamais tu es déjà conquis, tu peux aussi faire un tour sur notre boutique.


Et voilà, tu connais maintenant tous les secrets pour faire pousser ses semis en intérieur comme un·e pro. N’hésite pas à nous partager tes conseils et surtout les photos de tes plantations ! Nous les posterons avec plaisir sur notre compte Instagram.


58 vues0 commentaire